Ordre du jour

La RDFI note que « le financement mixte peut devenir une solution de transformation pour de futurs efforts de développement et servir de pilier majeur du cadre de financement du développement durable ». Cette déclaration est également pertinente pour l'agriculture. « Des fonds de financement mixte qui combinent des capitaux publics, philanthropiques et privés, peuvent apporter une solution au problème des capitaux privés qui n'atteignent pas le secteur agricole. Le déficit de financement des petits exploitants ne peut être considérablement réduit que si le financement public, actuellement surtout utilisé directement avec peu ou pas d'impact sur le financement agricole privé, se concentre à présent sur l'exercice d'un effet de levier.

En concentrant son attention sur les aspects pratiques du financement mixte pour l'agriculture, la conférence vise à contribuer à la base de connaissances sur les meilleures méthodes pour parvenir à cet objectif, et de regrouper des acteurs clés qui, en coopérant ensemble, peuvent permettre au secteur public du financement de l'agriculture d'exercer un impact plus important

La conférence devrait conduire à une amélioration des pratiques parmi les participants en matière de mobilisation de fonds publics en faveur du financement agricole, d'une part, et à un certain nombre de nouveaux partenariats (et de mécanismes de financement connexes) parmi les participants en vue d'atténuer et de partager les risques de financement de petits exploitants.